CYBERSÉCURITE

La cybersécurité est définie par la Loi N°009/PR/2015 du 10 Février 2015, comme étant l’ « ensemble des mesures de prévention, de protection et de dissuasion d’ordre technique, organisationnel, juridique, financier, humain, procédural et autres actions permettant d’atteindre les objectifs de sécurisation des réseaux de communications électroniques, des systèmes d’information et pour la protection de la vie privée des personnes ». En d’autres termes, la cybersécurité désigne l’ensemble des actions permettant d’assurer la sécurité des données et des informations stockées et/ou transitant par des systèmes informatisés.

La cybersécurité est devenue un sujet incontournable et constitue un enjeu stratégique et de taille pour tous les Etats du monde. En effet, il a été constaté que le développement des technologies de l’information et de la communication s’accompagne d’une hausse proportionnelle de cybermenaces, entendues comme étant les risques d’attaque des systèmes informatisés privés ou publics. Les cybermenaces peuvent aussi bien être intérieures qu’extérieures, et proviennent généralement de hackers (personnes spécialisées dans la manipulation – hack – d’un système informatisé, capables d’exploiter ses failles de sécurité).

L’Agence Nationale de Sécurité Informatique et de Certification Electronique (ANSICE) est l’autorité nationale tchadienne chargée d’assurer la cybersécurité des infrastructures critiques de l’Etat. A ce titre, l’ANSICE est habilitée à :

  • Assurer pour le compte de l’Etat, la régulation, le contrôle et le suivi des activités liées à la sécurité des systèmes d’information et des réseaux de communications électroniques ;
  • Coordonner les actions en matière de cybersécurité au niveau national ;
  • Veiller sur la sécurité des systèmes gouvernementaux de l’information et des infrastructures essentielles de l’Etat ;
  • Développer les formations types en matière de cybersécurité ainsi que les programmes de renforcement des capacités des structures nationales chargées de la lutte contre la cybercriminalité ;
  • Créer une plateforme nationale aux fins de coordonner l’assistance technique et les initiatives de formation au niveau international ;
  • Émettre un avis consultatif sur les textes touchant au domaine de la cybersécurité et de la cybercriminalité ;
  • Adopter un programme efficace de sensibilisation à la cybersécurité aux fins de promouvoir le partage d’informations avec toutes les parties prenantes sur des questions s’y rapportant ;
  • Etc.

Les missions dévolues à l’ANSICE sont larges mais à la hauteur des défis que pose la cybersécurité à l’échelle nationale et mondiale.

Traduire»