LA CELLULE DE LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITÉ EST OPÉRATIONNELLE !

La nouvelle est passée quasiment inaperçue dans la presse tchadienne : la Cellule de Lutte Contre la Cybercriminalité est opérationnelle !

En effet, le 14 Janvier 2020, par Décret N°0011/PR/2020, le Coordonnateur et le Coordonnateur Adjoint de la Cellule de Lutte Contre la Cybercriminalité ont été nommés. Il s’agit respectivement du Dr HASSAN MAKINE OUBEI et de M. AHMAT KOLOTOU TCHAIMI.

La Cellule, bien que logée sous l’enseigne de l’Agence Nationale de Sécurité Informatique et de Certification Electronique (ANSICE), est en réalité une coordination pluri-institutionnelle. A cet effet, elle regroupe en son sein des magistrats, des officiers de la police et de la gendarmerie, des représentants de la société civile ainsi que des ingénieurs en informatique. Cette composition, volontairement voulue par le législateur tchadien, permet de garantir la transparence dans les activités de la Cellule. Pour preuve, les droits de la défense sont prescrits au marbre dans le manuel de procédure de la Cellule, qui n’est autre que le Code de Procédure Pénale en vigueur au Tchad. Hormis les cas d’autosaisine, toutes les enquêtes de la Cellule sont initiées et conduites sous le contrôle du Procureur de la République.

L’opérationnalisation de la Cellule de Lutte Contre la Cybercriminalité a déjà commencé à porter des fruits. Des enquêtes, diligentées conjointement avec le Parquet de N’djaména, ont permis d’identifier et de traduire en justice plusieurs cybercriminels.

Au terme de la mise sur pied de son Collège des Experts, dont la désignation des membres est instamment attendue, la Cellule pourra alors pleinement jouer le rôle qui est la tienne : lutter efficacement contre la cybercriminalité et la diffusion des contenus illicites dans le cyberespace tchadien.

Abonnez vous à notre newsletter

Traduire»